17250013 - Philosophie des sciences

Volume horaire total 24
Volume horaire CM 24

Responsables

Contenu

Master 1 - Semestre 1 - Année universitaire 2019-2020
Cours commun Master 1 Mention Philosophie et Master 1 Mention Histoire de la philosophie

Enseignant : Sacha LOEVE

Thème du cours : La philosophie des sciences en France au début du XXe siècle

Présentation du cours :
On assimile souvent la philosophie des sciences française à un style unique, l’«épistémologie historique», généralement rattachée à la figure fondatrice de Gaston Bachelard puis aux travaux de Georges Canguilhem. Ce faisant, on a tendance à négliger les apports des auteurs qui les ont précédés au tournant du XXe siècle. Leur philosophie des sciences est souvent résumée par quelques formules expéditives : «positivisme» (Auguste Comte), «conventionnalisme» (Henri Poincaré), ou encore «instrumentalisme» (Pierre Duhem). Pourtant ces auteurs, et d’autres moins connus (Abel Rey, Léon Brunschvicg, Emile Meyerson, Hélène Metzger…) se caractérisent tous par leur souci d’intégrer, chacun à leur manière, l’histoire et la philosophie des sciences.

Les objectifs de ce cours sont :
  • d’inciter à (re)lire ces auteurs (des textes seront mis à leur disposition sur Moodle pendant le semestre) ;
  • de questionner l’unité d’une tradition en analysant le rapport de ces auteurs à l’histoire des sciences dans toute sa diversité : simple présence de l’histoire ou méthode historique précise ? Histoire philosophique des sciences ou philosophie historiciste des sciences ?
  • et enfin de questionner la nature des liens qui se nouent ou non à cette époque entre scientifiques et philosophes.

 

Bibliographie

Bibliographie indicative :

  • Bachelard G. (1938), La formation de l’esprit scientifique. Contribution à une psychanalyse de la connaissance objective, Vrin, 1993, en particulier chap. 1-3, 11-12.
  • Bergson H. (1938), La pensée et le mouvant, PUF, deuxième partie de « l’Introduction à la métaphysique » sur les rapports entre science et métaphysique.
  • Berr H. (1950), « La synthèse des connaissances et l’histoire », Revue de Synthèse, volume 67, n° 1, pp. 217-238.
    [https://link.springer.com/content/pdf/10.1007%2FBF03186672.pdf]
  • Brenner A (1989), Science, réalité et apparence: la relation entre philosophie et histoire dans l'œuvre de Pierre Duhem, Vrin, en particulier le dernier chapitre.
  • Brenner A (2015), Les origines françaises de la philosophie des sciences, PUF.
  • Brenner A (2016), « L’épistémologie historique d’Abel Rey », Revue de métaphysique et de morale, n° 90(2), pp.159-176.
    [https://www.cairn.info/revue-de-metaphysique-et-de-morale-2016-2-page-159.htm]
  • de Calan R. (2014), « L’épistémologie historique : du label à la méthode »
    [https://ronandecalan.files.wordpress.com/2014/01/l_ecc81pistecc81mologie-historique1.pdf]
  • Comte A. (1842), Discours sur l’esprit positif.
    [https://fr.wikisource.org/wiki/Discours_sur_l%E2%80%99esprit_positif]
  • Duhem P. (1906), La théorie physique. Son objet, sa structure (1906). En particulier chap. 1, 2, 6, 7.
    [https://books.openedition.org/enseditions/6077?lang=fr]
  • Koyré A. (1957), Du monde clos à l’univers infini, Gallimard, 2003.
  • Koyré A. (1966), Études d’histoire de la pensée scientifique, Gallimard, 1985, en particulier les chapitres « La pensée moderne » ; « Les étapes de la cosmologie scientifique » ; « Galilée et la révolution scientifique du XVIIe siècle », « Galilée et l’expérience de Pise. A propos d’une légende ».
  • Koyré A. (1968), Études newtoniennes, Paris, Gallimard, 1991.
  • Metzger H. (1914-1939), La Méthode philosophique en histoire des sciences, Paris, Fayard, 1987 [PDF].
  • Meyerson E. (1908), Identité et réalité. [Œuvres d’Emile Meyerson disponibles sur archive.org et gallica.bnf.fr].
  • Meyerson E. (1922), De l’explication dans les sciences.
  • Meyerson E. (1925) La déduction relativiste.
  • Meyerson E. (1931) Du cheminement de la pensée.
  • Meyerson E. (1933) Réel et déterminisme dans la physique quantique.
  • Petit A. (2003), « Des sciences positives à la politique positiviste », Paru dans Auguste Comte. Trajectoires du positivisme, 2003.
    [http://www.dogma.lu/txt/AP_SciencesPositives.htm]
  • Petit A. (2016) Le système d’Auguste Comte. De la science à la religion par la philosophie, Vrin.
  • Poincaré H. (1902), La science et l’hypothèse, Flammarion, plus particulièrement les chap. III, IV, V.
    [https://www.ebooksgratuits.com/html/poincare_science_hypothese.html]
  • Rey A. (1909), « Vers le positivisme absolu », Revue Philosophique de la France et de l'Étranger, T. 67 pp. 461-479.
  • Ulises Moulines C. (2006), La philosophie des sciences, l’invention d’une discipline, fin 19e-début 21e siècles, Éditions de la rue d’Ulm, jusqu’à p. 25.

Contrôles des connaissances

Un devoir sur table de 2h sera organisé durant le semestre. Il comportera une question de cours et une question de réflexion.

Crédits :
Master Histoire de la philosophie : 2
Master Philosophie : 4