72250009 - Histoire et philosophie des technologies

Volume horaire total 18
Volume horaire CM 18

Responsables

Contenu

Master 2 - Semestre 3 - Année universitaire 2020-2021
Cours commun Parcours LHPST - ECV - PC.

Enseignant : Sacha LOEVE

Thème du cours : Éléments de techno-esthétique

Présentation du cours :
Ce cours propose d’introduire, d’instruire et d’expérimenter une techno-esthétique, entendue comme approche esthétique de la technologie et approche technologique de l’esthétique et comprenant ces deux notions dans leurs sens étymologiques respectifs d’étude des techniques et de la sensation (aísthêsis). Il alternera mises au points théoriques à partir d’auteurs (Bachelard, Simondon, Stiegler, …) et analyses de dispositifs techno-esthétiques, une catégorie qui comprend tout dispositif (instrument scientifique, machine industrielle, média, œuvre d’art, design) participant à reconfigurer le tissu sensible par lequel nous ou tout autre être se relie au monde, aux autres et à soi-même.
Dans le champ épistémologique, le cours accordera une attention particulière aux dispositifs instrumentaux permettant de rendre sensible les objets des sciences, de produire de nouveaux phénomènes, ou encore de tra(ns)duire certaines modalités sensorielles les unes dans les autres : visualiser des sons, écouter des textures, etc. C’est aussi le cas des prothèses sensorielles ou des instruments de musique, et de nombre d’artéfacts utilisés quotidiennement, à commencer par le langage. Dans le champ sociopolitique, le cours s’attachera au caractère techniquement constitué des découpages des espaces-temps collectifs que Jacques Rancière nomme « partages du sensible ». Il montrera que la prise en compte de la matérialité des dispositifs n’appuie pas forcément la thèse du déterminisme technologique (selon laquelle l’évolution autonome des techniques impose unilatéralement sa rationalité à la société), mais ouvre au contraire les formes techniquement constituées de sensibilité à l’histoire des choix collectifs en matière de modes de vie en rendant possible et pensable un « jugement de goût technique ». Enfin, dans le champ artistique, nous montrerons comment certaines pratiques artistiques, en faisant et défaisant les partages du sensible, participent à promouvoir un rapport plus libre, inventif et critique à la constitutivité sensorielle des techniques.
 

Bibliographie

Bibliographie estivale, à lire ou parcourir avant le début du cours :

Contrôles des connaissances

Le cours sera validé par la réalisation de la biographie d’un dispositif techno-esthétique, à rendre en décembre et à présenter collectivement à l’oral en janvier.

Crédits Master LHPST : 3