Éthique - Philosophie - Esthétique

17250046 - Histoire et philosophie des sciences formelles

Niveau de diplôme Master - Semestre 3
Crédits ECTS 3
Volume horaire total 24
Volume horaire CM 24

Responsables

Aimable-André DUFATANYE

Contenu

Master 2 - Semestre 3 - Année universitaire 2021-2022
(au choix Lyon 3 / ENS de Lyon)
Cours ouvert aux étudiants du parcours LHPST, à ceux du parcours Philosophie contemporaine et aux étudiants de M1 mention Histoire de la philosophie.

À Lyon 3 :

Enseignant :
Aimable-André DUFATANYE

Thème du cours : Logique et contradiction

Présentation du cours :
En logique et en mathématiques classiques, une contradiction fait que tout devient dérivable dans une théorie. La contradiction joue pour ainsi dire le rôle de « détonateur » qui fait exploser tout le système. Car, une théorie où tout est dérivable n’a plus d’intérêt pour la science. La contradiction n'est pas indésirable que dans le domaine des sciences formelles ou de la philosophie. Dans la vie de tous les jours, plus particulièrement dans le monde occidental, « se contredire » est très mal vu.

Alors que dans une telle configuration l’étude de la contradiction peut sembler n’avoir que peu d’intérêt pour la science, l’un des objectifs de ce cours sera de mettre en évidence l’importance capitale d’une réflexion approfondie sur la contradiction, dans une perspective historique, philosophique et logique (formelle). Une telle étude permettra d’éclairer la compréhension des interprétations et des solutions qui ont pu être proposées face à la découverte de contradictions ou paradoxes comme celui de Russell ou celui de Burali-Forti… . Elle permettra également de mieux cerner l’origine du développement des systèmes formels dans lesquels la relation de conséquence n’est pas explosive, c’est-à-dire, dans lesquels une contradiction ne rend pas toute proposition dérivable.

Un premier moment du cours, dans une approche relevant davantage de l’histoire de la logique, sera consacré à l’étude de la contradiction comme relation d’opposition. A partir de l’Organon d’Aristote, en particulier du Traité de l’Interprétation, et du carré logique d’Apulée, nous analyserons le rapport que la relation de contradiction entretient avec les autres types de relations d’opposition. Nous étendrons notre analyse à la théorie hexagonale des oppositions de Blanché.

Un deuxième moment, plus philosophique /ontologique, sera dédié à l’étude de la notion d’objet contradictoire. Nous analyserons des théories qui consacrent une place à ce genre d’objet comme la théorie des objets de Meinong. Nous montrerons que ces théories philosophiques ont inspiré des logiciens, comme Łukasiewicz, dans leurs travaux critiquant le principe ex contradictione sequitur quodlibet (de la contradiction suit tout et n’importe quoi) dit aussi principe d’explosion.

Un troisième moment, dans une approche plus formelle, sera consacré à l’analyse critique de l’absoluité du principe de non-contradiction et à l’introduction aux logiques qui dissocient le principe de non-contradiction du principe d’explosion, comme les logiques paraconsistantes.

Bibliographie

Bibliographie du cours de M. Dufatanye :
  • Blanché, R. La logique et son histoire d’Aristote à Russell. Paris : A. Colin, 1970.
  • Da Costa, Newton C.A., Décio Krause, et Otávio Bueno. « Paraconsistent Logics and Paraconsistency ». In Philosophy of Logic, éd. par Dale Jacquette, 5:655‑781. Handbook of the Philosophy of Science. Elsevier BV., 2006.
  • Dufatanye, A-A. « De la désabsolutisation du principe de non-contradiction et de la dissociation entre inconsistance et trivialité ». In Troisièmes Ateliers sur la contradiction, ASLC 2013, éd. par Bernard Guy, Libres Opinions. Paris: Transvalor, Presses des mines, 2014, pp. 15‑32.
  • Lemaire, J. « La contradiction dans l’Organon d’Aristote », L’enseignement philosophique, vol. 58a, no. 3, 2008, pp. 3-21.
  • Łukasiewicz, J. Du principe de contradiction chez Aristote. Trad. par Dorota Sikora. Paris: L'éclat, 2000.
  • Łukasiewicz, J. La syllogistique d'Aristote dans la perspective de la logique moderne. Paris : A. Colin, 1972.
  • Wolff, F. « De la contradiction. Les trois langage-mondes », Dire le monde. sous la dir. Wolff Francis. Presses Universitaires de France, 2004, pp. 35-81.

Contrôles des connaissances

Contrôle continu (à vérifier auprès de l'enseignant et/ou du secrétariat).