• Manifestations scientifiques,

Schématisme historique et généalogie des dispositifs d'exclusion et de persécution : l'exemple de la chasse aux sorcières aux XVIe et XVIIe siècles

Publié le 29 septembre 2014 Mis à jour le 12 mars 2015

Conférence de Jacob ROGOZINSKI organisée par la Société Rhodanienne de Philosophie.

[legende-image]1290696714169[/legende-image]"Schématisme historique et généalogie des dispositifs d'exclusion et de persécution : l'exemple de la chasse aux sorcières aux XVIe et XVIIe siècles" : Conférence publique organisée par la Société Rhodanienne de Philosophie.

Intervention de Jacob ROGOZINSKI (Professeur à l'Université de Strasbourg), mercredi 11 mars 2015 de 18h30 à 20h.

Le concept de dispositif de persécution peut nous aider à comprendre des phénomènes historiques comme la chasse aux sorcières ou la Terreur révolutionnaire. Dans ce type de dispositif s'opère à chaque fois la conjonction d'éléments de statut différent, ce qui lui permet d'articuler des affects et des croyances populaires à des formations de savoir et des stratégies politiques.

L'élément intermédiaire qui fait charnière entre ces éléments hétérogènes peut être désigné comme un schème de persécution. Toutefois, à la différence du schématisme kantien, l'on a affaire ici à des schèmes historiques, institués et sédimentés au cours des siècles. Il convient cependant de distinguer ces « a priori historiques » et les « a priori de l'histoire », les schèmes originaires qui rendent possible l'expérience historique. Pour décrire ces différents types de schèmes et leurs modes d'articulation, un recours à la phénoménologie transcendantale s'avère nécessaire.

Accès libre et gratuit.

Plan d'accès



Agrandir le plan
Contact :
Thématiques :
Manifestations scientifiques