• Recherche,
  • Philosophie,

Philosophie de la médecine II, Santé, maladie et pathologie

Textes réunis par Elodie Giroux et Maël Lemoine

Publié le 31 janvier 2013 Mis à jour le 19 mars 2013
Philosophie de la médecine

Philosophie de la médecine

Depuis le célèbre essai de Georges Canguilhem sur le normal et le pathologique publié initialement en 1943 et dont l’un des objectifs était la clarification des concepts de santé et de maladie, une littérature philosophique abondante, principalement anglo-saxonne, s’est attachée à définir ces concepts et à analyser leur statut.

Le principal débat de ce domaine émergent de la philosophie de la médecine porte sur la question : peut-on décrire la santé et la maladie comme des phénomènes naturels ou s’agit-il d’états qui sont déterminés par des valeurs ?

Tous les textes présentés dans ce volume ont participé de cette controverse. Ceux de la première section accordent une part importante à la composante biologique. Ceux de la seconde donnent le primat à la notion d’action. Ceux de la dernière section mettent en question l’utilité ou la possibilité même de définir les deux concepts.

Avec des textes de Ch. Boorse, G. Canguilhem, H.T. Engelhardt, G. Hesslow, D. Magnus, R.M. Nesse, L. Nordenfelt, J.C. Wakefield et K. Zadegh-Zadeh.

Vrin, "Textes clés", 2012. 416 p., 11 × 18 cm.
ISBN : 978-2-7116-2447-8