17240051 - Philosophie politique et morale

Niveau de diplôme Licence - Semestre 1
Volume horaire total 33
Volume horaire CM 18
Volume horaire TD 15

Responsables

PONCHON Pierre

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

Licence 1 Droit (pour double cursus) et Licence Droit - Philosophie - Semestre 1 - Année universitaire 2022-23

Enseignant : Pierre PONCHON

Thème du cours : Société juste et vertu de justice

Présentation du cours :
Ce cours propose une introduction aux grands problèmes et aux principales traditions de la philosophie morale. Il s’organise autour d’une réflexion sur la vertu de justice. La justice apparaît en effet comme une vertu sociale, condition de l’association entre les hommes. Elle est donc à la frontière entre l’éthique et la politique. Qu’est-ce qu’être juste ? Est-ce seulement un comportement, ou bien est-ce une disposition qui engage le sujet tout entier ? Comment articuler le sentiment de justice tel qu’il se manifeste dans l’expérience de l’injustice avec la forme légale de la justice, c'est-à-dire ce qui apparaît comme les droits subjectifs des individus avec le droit objectif des États ? La justice est-elle un devoir envers soi-même ou envers les autres ? Peut-on concilier la justice et l’intérêt particulier, le droit et la force ? Est-il possible de corriger ou de limiter les injustices et les inégalités de fait ? Et plus fondamentalement, quelles sont les caractéristiques des êtres entre qui la justice doit s’exercer (sujet moral, sujet juridique, protection des plus faibles, voire des vivants non humains) ?
Le cours vise à introduire ainsi aux principaux concepts et aux modes d’argumentation de la philosophie morale et politique à partir de la notion de justice.

Le CM proposera ainsi un parcours centré sur la lecture de trois œuvres : les livres II et IV de la République de Platon, le livre V de l’Éthique à Nicomaque d’Aristote, et les chapitres 1 et 2 de la Théorie de la justice de John Rawls, qui permettra d’aborder successivement la justice dans l’âme et dans la cité, la justice comme vertu morale et la justice comme équité à l’échelle d’une société juste.

Les séances de TD seront l’occasion de revenir sur des textes classiques (Platon, Aristote, Cicéron, Hobbes, Rousseau) mais également sur l’étude de textes contemporains (Ronald Dworkin, Hans Jonas, Michael Sandel, John Rawls, Alasdaïr MacIntyre) en lien avec l’examen de problèmes éthiques et politiques particuliers liés à la justice (l’égalité des chances, le droit naturel et le droit positif, la désobéissance civile, le droit du plus fort, la justice environnementale, la guerre juste, etc.).

Bibliographie

Les étudiants doivent se procurer pour ce cours les trois ouvrages suivants (tous en poche). Ils peuvent se préparer, pendant l’été, en commençant par lire les passages indiqués entre crochets.
Les autres textes utilisés en cours seront fournis par l’enseignant. Une bibliographie complémentaire sera distribuée à la rentrée.
 
  • Platon, La République, traduction G. Leroux, Paris, G-F (2004). [Livres II et IV]
  • Aristote, Éthique à Nicomaque, traduction R. Bodéüs, Paris, G-F (2004). [Livre V]
  • Rawls John, Théorie de la justice, traduction C. Audard, Paris, Seuil (1997) [chapitre 1 et 2]

Ouvrages de référence à consulter en bibliothèque :
 
  • Canto-Sperber Monique (éd.), Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale, Paris, Puf, 2004.
  • Ogien Ruwen et Tappolet Christine, Les concepts de l’éthique, Paris, Hermann, 2008.