17220035 - Philosophie générale

Niveau de diplôme Licence - Semestre 1
Volume horaire total 33
Volume horaire CM 18
Volume horaire TD 15

Responsables

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

Licence 1 Droit (pour double cursus) et Licence 1 Droit - Philosophie - Semestre 1 - Année universitaire 2022-23

Enseignante : Margaux DUBAR

Thème du cours : Le corps

Présentation du cours :
Être vivant, c’est d’abord avoir un corps à moi, par lequel je bouge, je sens, je désire, j’agis... C’est par le corps que je m’insère dans le monde et que j’appréhende mon milieu. On m’apprend à bien me tenir ou m’entretenir depuis ma naissance, on me soigne quand je tombe malade et l’on encadre par des lois mon intégrité physique – l’État lui-même est pensé sur le modèle organiciste. C’est à travers mon corps qu’on interagit avec moi et qu’on m’intègre dans la société.

Pourtant, une idée communément admise fonde l’entreprise philosophique sur une inlassable récusation du corps : l’acte inaugural du philosophe viserait à se dépouiller de sa propre individualité pour s’élever au concept. Notre parcours de l’histoire des idées consistera au contraire à restituer le problème que le corps a posé et pose toujours à la philosophie : comment puis-je connaître ce par quoi j’existe, soit la condition de possibilité de mon rapport au réel et à l’extériorité, comme substrat matériel et centre de perception, point de vue subjectif et ancrage intime ?

Nous aborderons les enjeux biologiques, épistémologiques, existentiels, moraux, esthétiques, politiques et sociaux de cette problématique en Cours Magistral, tandis que les séances de Travaux Dirigés seront consacrées à l’étude plus approfondie des textes essentiels du corpus.

Bibliographie

Lectures estivales conseillées :

  • Marzano Michela, Penser le corps, Puf, coll. « Questions d’éthique », 2002.
    Version en ligne : https://www.cairn.info/penser-le-corps--9782130506836.htm
    Un bon ouvrage généraliste et accessible qui ancre la réflexion dans les débats contemporains. Ou, dans le même genre et très bien aussi :
  • Crignon de Oliveira Claire et Gaille Marie, À qui appartient le corps humain ? Médecine, politique et droit, Les belles lettres, coll. « Médecine et sciences humaines », 2004.
  • Lévine Éva et Touboul Patricia (dir.), Le Corps, Flammarion, GF Corpus, 2015.
    Une anthologie bien conçue, avec des introductions et des notes très utiles.
     

Bibliographie indicative :

Usuels disponibles en bibliothèque :
  • Encyclopédie philosophique universelle : Les notions philosophiques, PUF, 1998.
  • Lalande André, Vocabulaire technique et critique de la philosophie, PUF, 2010.
  • Zarader Jean-Pierre (dir.), Le Vocabulaire des philosophes, Ellipses, 2016 (nouvelle édition de poche).

Un parcours classique :
  • Aristote, De l’âme, trad. R. Bodéüs, Paris, GF-Flammarion, 2018.
  • Butler Judith, Trouble dans le genre. Le féminisme et la subversion d’identité, Paris, La Découverte, 2005 ; Ces corps qui comptent : De la matérialité et des limites discursives du sexe, Éditions Amsterdam, 2009.
  • Canguilhem, Le Normal et le Pathologique, PUF, quadrige, 2013.
  • Deleuze, Logique de la sensation, notamment chap. 4 « Le Corps, la Viande et l'esprit, le devenir-animal ».
  • Descartes, Discours de la méthode, L. Renault (éd.), Paris, GF-Flammarion, 2016 ; Méditations métaphysiques. Objections et réponses, J.-M. et M. Beyssade (éd.), Paris, GF-Flammarion, 2011 ; Les passions de l’âme (partie 1 et articles 79 à 84), Lettre à Elisabeth du 21 mai 1643.
  • Épicure, Lettre à Hérodote ; Lettre à Ménécée.
  • Foucault, Histoire de la sexualité, T.1, « La volonté de savoir » ; Le corps utopique, accessible en ligne, Surveiller et punir.
  • Freud, Trois essais sur la théorie sexuelle, trad. C.C. Skalli, A. Weill et O. Mannoni, Paris, Payot, 2016 ; Métapsychologie.
  • Hobbes, Léviathan, trad. F. Tricaud, Paris, Dalloz, 1999, chap. XIII à XXI ; chap. XXVIII.
  • Merleau-Ponty, L’œil et l’esprit, Paris, Gallimard, 2006 ; Phénoménologie de la perception, Première partie, « Le corps » ; « Le doute de Cézanne » in Sens et non-sens (1948).
  • Platon, Gorgias, Phédon, Timée.
  • Plotin, Ennéades, IV, 8 [traité 6 : « Sur la descente de l’âme dans les corps].
  • Sartre, L’être et le néant, Paris, Gallimard, TEL, 1943 ; troisième partie « Le pour-autrui », en particulier chap. 2 « Le corps », et chap. 3 « Les relations concrètes avec autrui ».
  • Schopenhauer, Le monde comme volonté et représentation, trad. C. Sommer, V. Stanek et M. Dautrey, Paris, Gallimard, 2009 ; vol. I, §18-19 ; vol. II, chap. 20.
  • Spinoza, Éthique, trad. B. Pautrat, Paris, Seuil, 2014 ; notamment partie II, propositions 13 à 20 ; partie III, proposition 2.
  • Vigarello, Georges, Le corps redressé, Paris, Éditions du Félin, 2018 [et presque toute son œuvre].

Quelques prolongements :
  • Chollet Mona, Beauté fatale. Les nouveaux visages d’une aliénation féminine, 2012.
  • Dorlin Elsa, Se défendre : Une philosophie de la violence, Zones, 2017.
  • Marin Claire, La maladie, catastrophe intime, PUF « Questions de soin », 2014 chapitre 3 ; Hors de moi, Poche, 2008.
  • Federici Silvia, Par-delà les frontières du corps, Paris, Divergences, 2020.
  • Froidevaux-Metterie Camille, Un corps à soi, Partie I, chap. 1, §3 « Disparition du corps féminin », Paris, Seuil, 2021

Enfin, un podcast qui aborde différentes thématiques actuelles, toutes plus ou moins liées à notre parcours sur le corps, chaque épisode renvoyant à toute une arborescence de liens très stimulants :
Un podcast à soi, par Charlotte Bienaimée sur Arte Radio, 2017-2021
https://www.arteradio.com/emission/un_podcast_soi
Puisez aussi selon vos goûts dans les archives des Chemins de la philosophie présentés par Adèle Van Reeth ou de La Série Documentaire (LSD) par Perrine Kervan, sur France Culture.