• Manifestations scientifiques,
  • Recherche,

Conférence | Le mal de vivre est-il une maladie ?

Publié le 7 janvier 2020 Mis à jour le 7 janvier 2020

Une conférence de Jean-Philippe Pierron, directeur de la Chaire "Valeurs du soin".
Dans le cadre de la 32ème journée d'étude de l'ARAGP "Mal de vivre. La mélancolie au crépuscule de la vie".

Quelles sont les couleurs de l’âge, du grand âge ? De quelles dynamiques témoignent ces couleurs en un temps où le sens de vivre se pose avec une acuité renouvelée ?

Au cours de cette journée seront déclinées les diverses nuances du sombre, de la mélancolie : dépression, deuil, douleurs de l’idéal.

Il s’agira aussi de voir en quoi le travail thérapeutique dans ses différentes dimensions peut élargir la palette, peut remettre de la lumière et de la perspective dans des vies durant lesquelles les sujets risquent de se laisser écraser par les pertes, leur propre finitude, les traces inélaborées des expériences antérieures.

Cette journée cherchera donc à penser la dimension de la mélancolie dans la clinique du vieillissement, dimension parfois difficile à identifier en tant que telle car elle peut être atypique, mixte, profondément intriquée aux problématiques somatiques et aux problématiques familiales. Dimension qui mobilise ou désespère les équipes comme les familles. Dimension qui réveille aussi les différents modèles du soin, du psychothérapique au sismothérapique…

Interroger la mélancolie dans la vieillesse, c’est aussi souligner que la première n’est pas inhérente à la seconde, c’est aussi interroger la dépressivité qui, aux différents âges de la vie, ouvre sur la question de fond du sens et du désir de vivre.

Programme détaillé : http://aragp.fr/aragp-colloque-2020-melancolie-crepuscule-

Contact :
Thématiques :
Manifestations scientifiques; Recherche