• Recherche,

RIZZO Alfio Nazareno

Philosophie de l’expression et métaphysique de l’instant : pour une pensée de l’événement après Giorgio Colli

Publié le 21 décembre 2017 Mis à jour le 15 janvier 2018

Thèse en Philosophie mention Histoire de la philosophie, soutenue le 24 novembre 2017.

Le nom de Giorgio Colli est étroitement lié à celui de Friedrich Nietzsche. Accompagné par Mazzino Montinari, il a permis de connaître intégralement l’oeuvre du philosophe allemand à travers son action éditoriale. Mais Colli a été aussi un spécialiste de la Grèce ancienne. Inspiré par Dionysos, par les anciens sapients et par Platon, Colli a élaboré sa pensée philosophique personnelle en se situant dans une position de rupture avec la tradition philosophique moderne et contemporaine. C’est justement à partir de Platon et de Nietzsche, qu’on peut configurer le rapport de Colli avec la tradition philosophique selon la double perspective de la recherche de la vérité associée au destin tragique de celui qui aspire à la sapience. L’orientation mystique de la pensée collienne va jusqu’à la critique de la philosophie systématique, considérée comme mensongère. Le moment culminant de cette critique est la Philosophie de l’expression, oeuvre principale de notre philosophe. Dans cet ouvrage, Colli aborde le problème de la raison à partir d’une intuition fondamentale : le logos n’est pas seulement raison, mais il est aussi expression. La traduction de logos par le mot expression, apparemment injustifiée, révèle la volonté précise de rechercher le fondement ultime de la connaissance avec un esprit philologique. La philologie est donc la recherche amoureuse de l’expression et possède une affinité avec l’esthétique, car c’est à travers la compréhension de ce qui se manifeste qu’on peut remonter jusqu’au logos originaire. Sur cette base, Colli fonde sa théorie des catégories qui remet en question les catégories aristotéliciennes et kantiennes. On s’inspire donc de la théorie collienne pour formuler une réflexion sur l’événement, considéré comme condition de la connaissance. La perspective choisie est donc d’ordre théorétique et vise à élargir le débat sur cette notion au-delà des domaines de la phénoménologie et de la science historique. En un dialogue continu avec Colli, on remonte à travers les voies de l’abstraction jusqu’à la recherche de l’expression de l’événement la plus immédiate. A travers la théorie des catégories formulée par notre philosophe on interroge les catégories modales de la nécessité et de la contingence. La réflexion sur le statut ontologique de l’événement conduit à la construction d’une théorie de l’instant événementiel inspirée par un fragment d’Héraclite et par l’idée nietzschéenne de l’éternel retour.
The name of Giorgio Colli is closely linked that of Friedrich Nietzsche. He produced the first
complete edition of Nietzsche’s works and letters together with Mazzino Montinari. But Colli also
specialized in Ancient Greece. He was inspired by Dionysus, by the ancient Greek philosophers and
by Plato. He also developed his personal philosophical thought by breaking with the modern and
contemporary philosophical tradition. The relationship of Colli to the history of philosophy must be
considered from Plato and Nietzsche, according to a double perspective: the search for truth combined
with the tragic fate of those who seek wisdom. The mystical orientation of Colli’s thought goes as far
as to criticize the systemic philosophy, considered as a lie. The culmination of this criticism is the
Philosophy of expression (Filosofia dell’espressione). In his main work, Colli addresses the problem
of reason from an essential intuition: logos is not only reason, but it is also expression. The translation
of logos by the word expression (in Italian : espressione) may sound unjustified, but it suggests the
strong will to seek the ultimate foundation of knowledge from a philological point of view. Therefore
philology is the loving search for expression and has an affinity with aesthetics, because we can trace
to the original logos by understanding what is appearing. On this basis, Colli builds his theory of
categories and questions Aristotle’s and Kant’s categories. Then, we take our inspiration from Colli’s
theory to build our thought about the concept of event, treated as the condition for knowledge. We
have chosen to approach this issue in a theoretical perspective to expand the discussion beyond
phenomenological and historical matters. In an ongoing dialogue with Colli, we follow the paths of
abstraction to the instantaneous expression of the event. Through the theory of categories built by our
philosopher, we examine the modal categories of necessity and contingency. Our thought about the
ontological status of the event leads to a theory of the instant seen as an event which was inspired by a
Heraclitus’s fragment and by Nietzsche’s idea of eternal recurrence.

Mots-clés : expression – mysticisme – événement – connaissance – grécité – nature - catégories

Keywords : expression – mysticism – event – knowledge – Greek – nature – categories

Directeur(s).trice(s) de thèse : M. Bruno PINCHARD

Membres du jury :
M. Pierre CAYE, Directeur de recherches au CNRS, Centre Jean Pépin, Villejuif,
Mme Céline DENAT, Maître de conférences, Université Reims Champagne-Ardenne,
M. Jean-Joël DUHOT, Maître de conférences habilité à diriger des recherches émérite, Université Jean Moulin Lyon 3,
M. Pierre GIRARD, Professeur des universités, Université Jean Moulin Lyon 3,
M. Franck LA BRASCA, Rapporteur, Professeur des universités émérite, Université François Rabelais, Tours,
M. Francesco MORA, Rapporteur, Professore associato, Università Ca’Foscari Venezia, Venise (Italie),
M. Jean-Louis POIRIER, Inspecteur général de philosophie, Paris,
M. Bruno PINCHARD, Professeur des universités, Université Jean Moulin Lyon 3.

Président.e du jury : M. Pierre CAYE

Equipe d'accueil : IRPHIL

Décision : Admis