Lévinas, lecteur de Heidegger

Publié le 27 septembre 2010 Mis à jour le 18 octobre 2010
Emmanuel Levinas (© D.R.)
Emmanuel Levinas (© D.R.)

Conférence de Marlène Zarader organisée par la Société Rhodanienne de Philosophie.

Conférence publique organisée par la Société Rhodanienne de Philosophie. [legende-image]1279615617777[/legende-image] Intervention de Marlène Zarader (Professeur à l'Université Paul Valéry - Montpellier III ; Membre de l'Institut Universitaire de France), mercredi 13 octobre 2010 de 18h30 à 20h. L'exposé sera consacré au rapport entre Lévinas et Heidegger, et il se fixera une triple tâche. On examinera d'abord la critique que Lévinas propose de Heidegger - en montrant en quoi la pensée du second (qu'on peut caractériser, globalement, comme pensée de l'être) se trouve partiellement déformée par le premier. [legende-image]1197035150878[/legende-image]On examinera ensuite la pensée propre de Lévinas (qu'on peut caractériser, globalement, comme pensée de l'autre) - en mettant en lumière tout ce qu'elle doit, secrètement, à Heidegger. Il faudra alors tenter d'expliquer cet étrange paradoxe : Lévinas semble ne pas voir, dans le texte de Heidegger, des dimensions qu'il ne peut par ailleurs ignorer puisqu'il en use dans sa propre pensée. Ce qui conduira à redonner la parole à Lévinas, pour montrer comment sa position à l'égard de Heidegger peut, en dernière instance, être légitimée. L'objet de cette intervention n'est donc pas de présenter simplement ce que Lévinas dit de Heidegger, mais c'est de rétablir ce qui se joue en vérité entre les deux penseurs, un jeu plus complexe que ce qu'en avoue Lévinas - et même, probablement, que ce qu'il en perçoit. Accès libre et gratuit.