• Manifestations scientifiques,
  • Philosophie,
  • Recherche,

Conférence | L’État, les "communs" et la prise de responsabilité collective

Publié le 27 janvier 2021 Mis à jour le 9 avril 2021

Conférence publique d'Emmanuel PICAVET organisée par la Société Rhodanienne de Philosophie.

Intervention d'Emmanuel PICAVET (Professeur à l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne), mercredi 31 mars 2021 de 18h30 à 20h.

Cette séance donnera l’occasion d’examiner quelques-uns des aspects du crédit donné aujourd’hui à la thématique des "communs" pour aider à renouer avec des perspectives relevant du "Commun" et pour penser l’organisation collective. Les formes innovantes de mise en commun de ressources, assorties de modalités de gestion largement concertées, sont aujourd’hui des vecteurs de la réflexion sur l’organisation sociale.

De fait, les "communs" sont souvent appréhendés en lien avec des virtualités d’auto-organisation permettant d’insuffler une nouvelle vie à des exigences démocratiques et à des idéaux d’égalité et de participation. Toutefois, la question de leur institutionnalisation se pose et l’on peut penser qu’elle est aujourd’hui décisive pour aborder la résistance des "communs" face à la marchandisation, et pour penser la transmission des pratiques et des résultats des expérimentations. L’attachement aux formes spontanées de l’organisation nourrit une certaine défiance à l’endroit des pouvoirs publics ; toutefois, le rôle de ceux-ci n’est-il pas indispensable ?

Les "communs" s’installent par ailleurs dans une complémentarité (ou dans certains cas une opposition) par rapport à l’État d’un côté, au "marché" d’un autre côté. Toutefois, cette tripartition ne va pas de soi. On peut penser que la thématique des "communs" reconduit au "Commun" et au "public" et qu’elle aide à faire prendre conscience des bases des services publics et de la construction de capacités collectives dans et par l’État, permettant d’assumer des responsabilités collectives. N’est-ce pas particulièrement le cas en un temps où l’individualisation, la privatisation et la mise en concurrence jouent un rôle capital dans le référentiel de l’action publique ?

Le "marché" est par ailleurs ambigu. S’agit-il de la sphère de l’activité marchande, ou bien du modèle théorique d’un marché concurrentiel ? C’est seulement dans un modèle abstrait que la vie économique marchande exclut la mise en communauté. L’attention aux métiers, aux statuts, aux droits sociaux reconduit, dans le secteur privé, à des notions de communauté, de "communs" dont l’invisibilisation ne peut être qu’un choix idéologique. Ne faut-il pas, pour le rendre manifeste, tenter de penser les "communs" en rapport avec des formes de vie et des configurations de relations sociales, au-delà de l’exploitation des ressources ?
Contact :
Partenaires :
La Société Rhodanienne de Philosophie est partenaire de la Faculté de philosophie de l'Université Jean Moulin Lyon 3 et de l'Institut de Recherches Philosophiques de Lyon (IRPhiL).
Thématiques :
Manifestations scientifiques; Philosophie; Recherche