• Manifestations scientifiques,

L’apport paradoxal de Malebranche aux matérialismes des Lumières

Publié le 20 janvier 2016 Mis à jour le 8 septembre 2016
Delphine Antoine-Mahut
Delphine Antoine-Mahut

Conférence de Delphine ANTOINE-MAHUT organisée par la Société Rhodanienne de Philosophie.

Delphine Antoine-Mahut"L'apport paradoxal de Malebranche aux matérialismes des Lumières" | Conférence publique organisée par la Société Rhodanienne de Philosophie.

Intervention de Delphine ANTOINE-MAHUT (Professeure à l'ENS de Lyon), mercredi 2 mars 2016 de 18h30 à 20h.

En partant de l'expression de Max Weber : « le paradoxe des conséquences », qui désigne l'étude du mécanisme des conséquences involontaires, je propose de montrer comment le « Platon du cartésianisme », ou le promoteur de la vision en Dieu et d’une forme de « dualisme » niant toute possibilité d’action réciproque entre l’âme et le corps, a pu être ensuite mobilisé pour penser la matérialisation de l’âme.

Je soutiens ainsi que c’est le caractère faussement systématique de la philosophie de celui que les Lumières désignaient, souvent ironiquement, comme le père du « système des causes occasionnelles », qui justifie les facilités que ses successeurs ont pu avoir à la démembrer, pour ensuite la transplanter dans de nouveaux terreaux et lui donner une vie contraire aux « intentions » de l’oratorien.
C’est parce que Malebranche a réinvesti des pans entiers d’une physiologie radicale pour combattre le matérialisme sous toutes ses formes, que le malebranchisme a pu devenir un élément constitutif de ces matérialismes.


Accès libre et gratuit.

Plan d'accès



Agrandir le plan
Contact :
Thématiques :
Manifestations scientifiques