• Manifestations scientifiques,

Conférence | La métaphysique du "comme si" : l’interprétation vaihingerienne de Kant et au-delà

Publié le 13 septembre 2018 Mis à jour le 15 février 2019
E. Kant, par Johann Gottlieb Becker
E. Kant, par Johann Gottlieb Becker

Conférence publique de Christophe BOURIAU organisée par la Société Rhodanienne de Philosophie.

Hans VaihingerIntervention de Christophe BOURIAU (Professeur à l'Université de Nancy), mercredi 6 mars 2019 de 18h30 à 20h.
 
Kant est celui qui transforme la métaphysique en montrant que cette discipline n’est pas possible au plan théorique, mais qu’elle est justifiable par des raisons pratiques. Mon propos est d’examiner l’interprétation que le néokantien Hans Vaihinger (1852-1933) donne de cette métaphysique « pratique », qu’il qualifie de « métaphysique du comme si. » Qu’est-ce que Vaihinger entend au juste par cette expression ? Après avoir élucidé ce point, nous nous demanderons si cette interprétation de la métaphysique reste fidèle à l’esprit de Kant.

Deux points au moins permettront d’en douter :
  1. Vaihinger ne semble pas voir que les emplois kantiens de l’expression « comme si », en contexte métaphysique, sont variés et n’ont pas tous le sens « fictionnel » qu’il leur donne.
  2. Contrairement à Kant, Vaihinger considère que les « Idées » métaphysiques kantiennes sont en réalité des fictions, c’est-à-dire des Idées produites par l’imagination, ne dénotant rien de réel. Cette interprétation critique à l’égard de Kant est-elle défendable ?
In fine, nous aurons à trancher la question suivante : qui offre la meilleure défense de la métaphysique comme discipline pratique : Kant lui-même, ou bien son interprète Vaihinger ?
 

Accès libre et gratuit.


Contact :
Partenaires :
La Société Rhodanienne de Philosophie est partenaire de la Faculté de philosophie de l'Université Jean Moulin Lyon 3 et de l'Institut de Recherches Philosophiques de Lyon (IRPhiL).
Thématiques :
Manifestations scientifiques