17300017 - Philosophie du droit pénal

Volume horaire total 18
Volume horaire CM 18

Responsables

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

Licence 2 Philosophie (double cursus) et Double Licence 2 Droit - Philosophie - Semestre 4 - Année universitaire 2017-2018

Enseignant : Isabelle DELPLA

Thème du cours : Philosophie du droit pénal

Présentation du cours :
Quelle est la réponse légitime aux crimes ? Venger, punir, pardonner ? Quel est le moyen préférable : la prison ? La réflexion sur le droit de punir est aussi ancienne que la philosophie et ne se limite pas aux sociétés démocratiques. Nous explorerons d’abord les voies principales de sa justification : la voie déontique héritée de Kant et un modèle rétributiviste ou expressiviste de la peine, la voie conséquentialiste héritée de l’utilitarisme et une conception dissuasive visant la douceur des peines, la voie réparatrice, qui s’accompagne d’une conception restaurative de la peine. Il s’agira aussi de s’interroger sur les moyens de la peine, de l’interdiction contemporaine de la peine de mort en Europe et de la prédominance du modèle de la prison à ses alternatives. Malgré leurs différences, les grandes théories du droit pénal ont en commun de justifier le monopole de la violence légitime par l’État. Elles le font par une disqualification des sociétés non étatiques qui seraient en proie à l’irrationalité et à l’anarchie de la vengeance. Une telle vision a pourtant été mise à mal par les travaux d’anthropologues. Ce statocentrisme au cœur des justifications de la peine soulève aussi la question du droit pénal international. Ses finalités et justifications sont-elles les mêmes que celles de la justice pénale ‘nationale’ ? On abordera à cet égard les rapports entre justice et histoire et les liens entre justice et réconciliation qui sont au cœur des justices d’après-guerre ou des justices dites "transitionnelles".

Bibliographie

Les étudiants peuvent se préparer au cours en lisant :

  • Cesare Beccaria, Des délits et des peines, Paris, GF Flammarion, (1764) 2006.
  • Michel Foucault, Surveiller et punir, Paris, Gallimard, Tel, (1975) 1993.

Contrôles des connaissances

Le cours est validé, en contrôle continu, par un partiel sur table en 3h.