17260000 - Métaphysique

Crédits ECTS 5
Volume horaire total 33
Volume horaire CM 18
Volume horaire TD 15

Responsables

Formations dont fait partie ce cours

Contenu

Licence 2 - Semestre 3 - Année universitaire 2017-2018

Enseignant :
Bruno PINCHARD (CM)
Yoann LOIR (TD)

CM (M. Pinchard) :
Le cours portera sur la question de l'être. Nous partirons du Sophiste de Platon, nous continuerons avec l'étude de la différence entre l'être et l'essence chez Thomas d'Aquin et nous commencerons à nous familiariser avec Être et Temps de Heidegger.

TD (M. Loir) : L’introduction à la métaphysique par Martin Heidegger
Parmi les diverses transformations de la question de l’être, Heidegger s’empare de manière privilégiée de la question fondamentale « pourquoi y a-t-il de l’étant et non pas plutôt rien ? » Ce n’est pas sa résolution immédiate qui importe mais de questionner la question même ainsi que le pourquoi de la métaphysique. Le cours suivra cette démarche à partir de l’Introduction à la métaphysique – en rupture avec Être et Temps - qui cherche à produire ce questionner ouvrant sur l’événementialité de l’être. Qu’en est-il, alors, de l’être ? Ces questions qui, selon Heidegger, aggravent le présent conduiront à une dernière question indissociable : « qui est l’homme ? »
Il s’agira de porter attention au déploiement de la question de l’être au sein d’une histoire, à l’inclusion de la question du néant dans celle de l’être et au recours heideggerien aux paroles les plus anciennes de la philosophie (Héraclite, Parménide) et des Tragiques (Eschyle, Sophocle).

Bibliographie

  • Heidegger, Introduction à la métaphysique, traduction par G. Kahn, Gallimard, 1980
  • Heidegger, Le principe de raison suffisante, traduction par André Préau, Gallimard, 1983

Mise à jour : 24 juillet 2017